Rédaction : adopter le facile à lire et à comprendre (FALC)

Rendre des textes accessibles au plus grand nombre, notamment aux personnes en situation déficience intellectuelle, n’est pas toujours simple. Cela nécessite de penser la rédaction des textes simples, facilement compréhensibles et exsangue des signes et jargons professionnels. Une option intéressante, pour qui veut rendre accessible ses contenus, est d’opter au-delà de la version initiale pour une version FALC (Facile à Lire est à Comprendre).

Qu’est ce qu’une rédaction FALC?

Le Facile à Lire et à Comprendre est une version simplifiée d’un texte qui permet d’être comprise par les personnes déficientes intellectuelles. Et par bien d’autres. En effet, le FALC facilite la lecture de personnes dyslexiques, malvoyantes mais aussi de personnes étrangères maîtrisant mal une langue, illettrées, de personnes âgées, d’enfants du primaire.

Promu depuis 2009 par l’Europe, la version FALC s’ajoute, sur les sites internet par exemple, aux textes génériques.

Cinq grandes règles du FALC

  • Utiliser des mots d’usage courant. Par exemple, mouchoir « à usage unique » est remplacé par « papier ».
  • Faire des phrases courtes.
  • Toujours associer un pictogramme au texte.
  • Clarifier la mise en page et la rendre facile à suivre à travers des typographies simples, des lettres en minuscule, des contrastes de couleur…
  • Aller au message essentiel.

Le FALC s’applique à tous les documents écrits, audio, audiovisuels, électroniques, internet…

Quelques ressources pour rédiger des supports FALC

Article de Handirect : Facile à lire et à comprendre – créer des documents

INPES – Document « La démarche du facile à lire et à comprendre »

Fiches Faciles à lire et à comprendre de la Caisse Nationale de Solidarité (CNSA)

Le petit + de MELT

Vous accompagner dans la conception et la réalisation de supports de communication accessibles : textes, plaquettes, vidéos, contenu web…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.